Regard d’expert commerce international : bilan du commerce extérieur 2020

0
197

Arrêt momentané des dérives

Les difficultés conjoncturelles et les changements comportementaux des consommateurs ont renchéri les valeurs d’importation au cours des deux derniers exercices.

Si le bilan extérieur de l’agroalimentaire français 2020 peut toujours s’enorgueillir d’un excédent global de 6 Md€ – qui était de 7 Md€ en 2018 et même de 7,6 Md€ en 2019 –, les performances des différentes filières sont très inégales, avec des excédents enviés (vins et spiritueux à + 11,3 Md€, céréales + 5,8 Md€, produits laitiers + 2,6 Md€, sucre + 1,7 Md€), mais aussi des déficits chroniques (produits de la mer – 3,3 Md€, fruits et légumes frais (- 4,9 Md€, hors pommes de terre). Malgré quelques infléchissements, la tendance globale pluriannuelle du solde de notre commerce extérieur en fruits et légumes frais ne cesse de dériver : le déficit est passé de – 4,4 Md€ en 2018 à – 4,5 en 2019 et à – 4,9 en 2020.

Vous pouvez lire la suite dans le magazine végétable n°387 d’avril, en le commandant ou en vous abonnant.