Regard d’expert GMS : producteur, consommateur, même combat ?

0
210
distribution empêcherait-elle consommateur et producteur de se comprendre ? Le propos du jour est d’opérer un tri entre les tondeurs d’après-guerre et les analystes plus fins, de façon à savoir comment on pourrait, dans l’intérêt de tous, réduire ce grand écart.

Et si, en fin de compte, le consommateur et le producteur de fruits et légumes voulaient la même chose ? Et si, contre toute attente, madame Michu et le « Pov’ petit producteur » avaient tout ou presque pour convoler en justes noces ? Et si la distribution, contrainte par une législation stalinienne et forcée (ou pas) à mener une guerre des prix façon seppuku, mais sans la poésie d’un Mishima, était le goulot d’étranglement, le prisme exagérément déformant, empêchant ces deux acteurs de début et fin de filière de se comprendre d’abord et de se trouver ensuite ? Sans attirance aucune pour la très française habitude de chercher des boucs émissaires, il y a a priori des raisons d’au moins y songer.

Vous pouvez lire la suite dans le magazine végétable n°392 d’octobre, en le commandant ou en vous abonnant.