Regard d’expert commerce international : les pays scandinaves

0
282

Les productions locales ne suffisent pas à couvrir les besoins en fruits et légumes frais. Les importations tendent à progresser et bénéficient tout particulièrement aux fournisseurs attentifs aux mutations de la consommation et de la distribution locales. Les productions agricoles des pays scandinaves restent fortement marquées par des spécialisations : pêche et aquaculture, sylviculture en Norvège, viandes, lait, produits de la mer au Danemark, forêts, bois en Finlande et Suède… Or les conditions géoclimatiques locales ne les prédisposent naturellement pas au développement des productions fruitières et légumières intensives. Bien au contraire, ces quatre pays scandinaves sont très allants dans le développement de l’agriculture biologique, en phase avec les attentes des consommateurs, avec des budgets nationaux (et de l’UE) orientés vers des mesures agro-environnementales conséquentes et assumées. Parallèlement, les filières se restructurent au vu des tendances de consommation et de distribution des produits alimentaires, mais tous ces pays sont, à des degrés divers, assez largement tributaires des importations de fruits et légumes frais, même s’ils privilégient les produits de leurs propres agricultures et de proximité. Pour lire la suite, merci de vous connecter ci-dessous ou de vous abonner.