L’Ukraine

0
153

Les percées économiques et les résultats encourageants à l’international sont actuellement le fait des agroholdings.

Si le secteur agricole reste de loin le moteur de l’économie de l’Ukraine (avec des surfaces labourables de près du double de celles de la France et ses riches terres noires propices aux grandes cultures), son agriculture souffre toujours sur les plans de l’organisation et de la logistique, dans un contexte dual entre quelques centaines de très grosses structures (150 agroholdings, 33 000 fermes agricoles et près de 5,4 millions de petites exploitations de semi-subsistance), malgré les efforts de modernisation, de stockage, de transports et les poussives réformes de la législation foncière. Connue comme acteur clé sur les marchés mondiaux des céréales et des oléagineux, l’Ukraine dispose d’un secteur fruitier et légumier quantitativement intéressant.

Accédez à la suite en vous abonnant…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Faites un commentaire !
Entrez votre nom ici SVP

*

code