Regard d’expert commerce international : la Turquie

0
98

Depuis cinq ans, les hausses impressionnantes des volumes exportés génèrent des gains neutralisés par la dépréciation de la livre turque.

Depuis notre dernière analyse datant de février 2015, la Turquie a poursuivi son apparent dynamisme économique adossé aux réalisations infrastructurelles pointant l’horizon 2023 (centenaire de la République), mais au prix de déséquilibres financiers toujours plus marqués, dans un contexte de guerre larvée et de tensions commerciales internationales. Le secteur agricole, avec une part de 5,8 % dans le PIB en 2018 et mobilisant encore 18 % de la population active, joue un rôle social majeur.

Pour lire la suite, veuillez vous abonner.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Faites un commentaire !
Entrez votre nom ici SVP

*

code