Regard d’expert GMS : le grand écart entre la qualité exigée et le prix proposé

0
689

La marge d’une enseigne, bornée et attaquée au quotidien par ses concurrents, se fait d’abord à l’achat et, quelle que soit son prix, l’absence de qualité est toujours trop chère.

La récente interview brillante d’un très grand monsieur de la distribution européenne a révélé qu’à 70 ans passés il reprenait directement les rênes des achats et de la qualité. Il ne lui semblait pas tenable, à terme, qu’une enseigne visant la prise de parts de marché gère un portefeuille produits avec 50 % de références non rentables et 50 % de références ne délivrant pas la qualité attendue par le sacro-saint client, bon nombre de références cumulant même ces deux handicaps. On pourrait penser de façon simpliste qu’il n’était pas satisfait de ses équipes, mais c’est bien plus drastique que cela : la marge d’une enseigne, bornée et attaquée au quotidien par ses concurrents, se fait d’abord à l’achat et, quel que soit son prix, la non-qualité est toujours trop chère. De là, la nécessité d’être le meilleur pour bâtir ces deux piliers du négoce d’aujourd’hui.

Point d’ancrage fidélisant pour une enseigne ou même pour un magasin, la première des conditions, nécessaire mais pas suffisante, pour soigner ses indicateurs de gestion (et plus particulièrement le taux de casse), effet halo irradiant l’ensemble du secteur produits frais et donc du point de vente, arme de résistance massive face aux distributeurs spécialisés ou aux autres canaux de distribution des fruits et légumes (fruiteries de quartier, marchés de plein vent, vente directe), la qualité est un des chevaux de bataille affiché de la grande distribution, et ce de façon complètement légitime. On pourrait donc s’attendre à ce que les producteurs, avec une feuille de route aussi claire, s’y attellent sans rechigner. Mais encore faudrait-il la rémunérer à sa juste valeur, méconnue de tous.

Qu’est-ce qui empêche aujourd’hui de valoriser la qualité au sein de notre filière? Voici les 7 tacles qui bloquent les tentatives du porteur de qualité.

Pour lire la suite, merci de vous connecter ci-dessous ou de vous abonner.