Les trophées de la nutrition durable

    0
    607

    À l’occasion du Salon international de l’agriculture, l’association Bleu-Blanc-Cœur a remis les Trophées de la nutrition durable à cinq lauréats du secteur de la restauration collective.

    © végétable

    Ce concours, organisé avec le soutien du réseau Restau’Co, a pour but de valoriser et de récompenser les collectivités engagées dans une démarche d’achat responsable, locale et durable. Pour cette 6e édition, 26 dossiers de candidatures ont été reçus, correspondant à plus de 13 millions de repas servis. Après un mot d’introduction du chef Thierry Marx, les trophées ont été remis par les membres du jury : Carole Cazaban, responsable relations RHD et relations à la Feef (Fédération des entreprises et entrepreneurs de France), Philippe Lapouge, réseau Restau’Co, expert restauration et analyste du soutien commun à l’état-major de l’Armée de l’air, et Jean-Pierre Pasquet, producteur et co-président de Bleu-Blanc-Cœur. Ce concours permet de « récompenser les acteurs de terrain qui ont fait l’effort de travailler des produits plus vertueux », a déclaré ce dernier. « Avec la volonté de proposer une alimentation équilibrée et vertueuse nutritionnellement, tout en valorisant les agriculteurs et éleveurs engagés au sein de la filière Bleu-Blanc-Cœur. »

    Pour la restauration en gestion directe, les lauréats sont :

    • Catégorie enseignement : Crous de Montpellier (34)

    • Catégorie médico-social : Maison Notre-Dame de Lourdes (35)

    Pour la restauration en gestion concédée, les lauréats sont :

    • Catégorie enseignement : restaurant scolaire de Gévezé/Restoria (35)

    • Catégorie entreprise : restaurant interentreprise Gallieni/Tradirest (92)

    • Catégorie médico-social : Centre psychothérapique de l’Ain CPA/Compass (01) 

    Chaque lauréat a reçu un trophée de cette édition 2023, un kit de communication dédié et aura la possibilité de faire partie des ambassadeurs Bleu-Blanc-Cœur.

    Chaque participant se verra remettre le compteur Bleu-Blanc-Cœur qui mesure les impacts pour l’environnement, pour la nutrition et pour la diversité des paysages de la politique d’achat de chaque établissement. Ces compteurs ont été validés dans le cadre des accords collectifs du PNA (Programme national de l’alimentation) signés en 2013.

    Thierry Marx (à gauche) : « Manger doit avoir du sens, il faut diffuser et défendre les valeurs des bon produits pour tous ». © végétable