Regard d’expert commerce international : l’Arabie saoudite

0
171

L’Arabie Saoudite a subi une réorientation majeure dans la conduite des modèles de productions agricoles, avec une utilisation plus raisonnable des ressources en eau.

Contrainte de renoncer aux systèmes extrêmes de productions intensives, après des décennies de gaspillage hydrique et de baisse drastique de ses réserves aquifères, l’Arabie Saoudite a dû prioriser et recadrer les filières agroalimentaires, depuis 2015, pour asseoir autrement sa politique d’autosuffisance alimentaire. Le plan « Vision 2030 », initié par le prince héritier, a pour objectifs de développer les cultures sous abris, la production des dattes, l’élevage avicole, aquacole, bovin (viande et lait) au niveau d’autosuffisance, mais en sacrifiant ses dispendieuses et mirifiques productions fourragères ad hoc (céréalières et luzerne en particulier) sous aspersion.

Merci de vous abonner pour lire la suite.