Fruits d’hémisphère sud : Afrique du Sud et Nouvelle-Zélande toutes-puissantes

0
228

En Europe, l’Afrique du Sud est l’origine reine des agrumes de contre-saison. Le tour de table des opérateurs est sans appel : elle représente plus de 90 % des importations françaises d’agrumes en été. Quant au kiwi, la Nouvelle-Zélande fait figure de cavalier seul, même si le Chili tente de tirer son épingle du jeu.

Après une année 2020 record avec l’exportation de 146 millions de cartons d’agrumes, l’Afrique du Sud devrait aller plus loin cette année avec 158,7 millions de cartons estimés, soit une croissance de 22 % de ses chiffres d’exportation en seulement deux ans, selon la CGA (Citrus growers association of South Africa). Deuxième exportateur d’agrumes frais dans le monde après l’Espagne, l’Afrique du Sud espère gagner des parts de marché en Europe, aux États-Unis, en Chine et en Inde, pour atteindre 200 millions de cartons d’agrumes exportés d’ici cinq ans. « Il ne fait aucun doute que les producteurs d’agrumes investissent massivement pour l’avenir, avec plus d’un milliard de dollars de prélèvements sur les producteurs au cours des quatre prochaines années pour la recherche et la technologie afin de soutenir l’accès au marché et la transformation, tout en créant un environnement logistique favorable au transport des fruits », indique la CGA.

Vous pouvez lire la suite dans le magazine végétable n°388 de mai, en le commandant ou en vous abonnant.