Regard d’expert commerce international : la Turquie

0
167

La fragilité de la livre turque pèse sur les soldes réels du commerce extérieur et surtout sur le coût des importations.

L’activité économique post-élection de mai 2023 apparaît comme soutenue (+5,9 % au 3e trimestre 2023, mesurée en livres), mais au prix d’un creusement important des déséquilibres, sous l’effet d’une inflation galopante (61 % fin novembre 2023), d’une chute continue de la livre, avec une dépréciation spectaculaire depuis les élections de mai 2023, et un relèvement des taux d’intérêts directeurs de 8,5 % en mai à 40 % fin novembre 2023. La croissance, les comptes et réserves publiques, ainsi que le secteur bancaire, sont marqués aujourd’hui du sceau de la vulnérabilité.

Sur le plan intérieur, la production agricole a néanmoins atteint une valeur de 56 Md$ US en 2022, soit 6,5 % du PIB global du pays (906 Md$ US), et les exportations de produits agricoles ont battu un nouveau record avec 34,2 Md$ US. Les filières agricoles continuent de bénéficier du soutien actif de l’État (63,4 milliards de livres turques, soit près de 2,2 Md$ US en 2023), en raison du poids socio-démographique et de l’énorme potentiel exportateur du secteur primaire. Ce soutien sous-tend l’augmentation quasi continue des niveaux de production (8,5 Mt de maïs, 2,75 Mt de coton, 2,55 Mt de tournesol, des records pour le pays) et des performances remarquables du secteur des fruits et légumes : 64 % de la production mondiale de noisettes, 28 % de celle de coings, 25 % de cerises, 24 % de figues, 22 % d’abricots sont réalisés par la Turquie. La hausse de production de fruits est quasi linéaire* et repose non pas sur l’augmentation (très modérée) des emblavements, mais sur l’amélioration des productivités (réadaptations variétales, meilleures technicités culturales) et la consolidation des infrastructures aux contraintes agro-environnementales. Les estimations de production pour 2023, publiées récemment, indiquent une progression de 2,2 % (vs 2022) des tonnages en fruits (27,4 Mt), de 0,3 % en légumes (31,7 Mt), et de 7,7 % en pommes de terre (5,6 Mt).

Pour voir la suite de cet article, les tableaux et les graphiques sur le commerce, merci de vous connecter à votre espace abonné ou de vous abonner.