Regard d’expert commerce international : le commerce extérieur de l’UE-27

0
650

Les nuages qui s’amoncellent sur les coûts de production et de transport se traduiront par des remises en cause commerciales et une redistribution de nos sources d’approvisionnement à court et moyen termes.

Si l’un des axes principaux du commerce extérieur de l’Union européenne est le développement des échanges bilatéraux avec les pays tiers, concrétisés ou non par des accords commerciaux, notamment de libre-échange, l’UE entend rappeler à ses partenaires – au besoin en renégociant des accords passés, avec le Mercosur par exemple – le respect de certaines contraintes telles les garanties environnementales, la dénonciation de pratiques déloyales (dumping social) ou la non compatibilité réglementaire (phytosanitaire). Si l’UE a promu les gains économiques des accords, elle doit également essuyer les critiques sur l’opacité des négociations ou sur les risques d’une concurrence trop importante pour l’agriculture européenne.

Pour lire la suite, merci de vous connecter ci-dessous ou de vous abonner.