Regard d’expert commerce international : la Pologne (2/2)

0
132

Cession à un concurrent, voire fermeture pure et simple de certains magasins aux pertes récurrentes, réduction drastique de la surface de vente, souvent au profit de nouvelles cellules dans la galerie marchande, mais aussi transformation en « nouveau » point de vente plus petit et à dominante alimentaire clairement affirmée, la tendance aujourd’hui est plus au magasin à taille humaine qu’à l’usine à vendre d’antan.

Les aléas agroclimatiques récents – absence de précipitations en mars et avril, températures en dents de scie et faible pollinisation, gels de début mai à – 6/- 8 °C, fortes chutes physiologiques observées courant mai-début juin – impacteront sensiblement les récoltes fruitières polonaises 2019. A ce stade, les évaluations in situ indiquent des baisses de 40-45 % du potentiel de production de pommes (les variétés Idared et Golden Delicious sont plus touchées que Gala et Szampion), avec un pronostic de récolte 2019 de l’ordre de seulement 2,7 à 3 Mt, tenant compte aussi des arrachages programmés des vieux vergers. Ces incidents, additionnés aux effets de la surproduction et de la sécheresse 2018 sur la vigueur actuelle des vergers, ne manqueront pas de se répercuter sur la qualité des fruits de la prochaine campagne. Signalons au passage que le gel a touché également, début mai, à des degrés divers, les vergers de pommes ukrainiens et moldaves, et que des baisses de production ont été pronostiquées à – 100 000 t en Ukraine par rapport à la récolte 2018.

En Pologne, on signalait le 3 juin que les baisses de rendement, dues aux gels nocturnes de début mai 2019, seront particulièrement élevées aussi en matière de cerises, très marquées en groseilles (maquereaux, rouges et cassis), moins en poires et prunes, mais préoccupantes en baies, avec un signalement de problèmes de moisissures grises sur framboises et mûres, par effet d’insuffisance de traitements antifongiques au cours de la saison précédente. Compte tenu du poids de la production polonaise en Europe, il est évident que ces incidents modèleront les conjonctures au cours des semaines et mois à venir.

Accédez à la suite en vous abonnant…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Faites un commentaire !
Entrez votre nom ici SVP

*

code