Les quantités de pommes de terre achetées reculent

    0
    410

    Depuis le début de la campagne pomme de terre, en août 2021, et jusque fin janvier 2022, les quantités achetées en pommes de terre de consommation par les ménages ont diminué de 5,42 % par rapport à la même période de la campagne avant Covid, indique le CNIPT. Dans le détail, la GMS perd 5,8 %, même si les ventes en ligne gagnent 34,5 %. Les achats en circuits spécialisés reculent quant à eux de 3,% par rapport à la même période de n-2. En GMS, les ventes de filets de kg et plus, qui s’étaient emballées pendant les périodes de confinements, voient leurs volumes à nouveau chuter (- 13 %). Les petits volumes (moins de 2,5 kg) continuent en revanche de gagner du terrain (+ 50 %) et couvrent désormais 19 % du marché. Les filets de 2,5 kg, qui comptabilisent 45 % des parts de marché, perdent 14 %. Les ventes en vrac (6,8 % de parts de marché) reculent de 17 %.

    Le prix au kilo des pommes de terre conditionnées, à 1,12 € en moyenne en GMS, retrouve son niveau d’avant crise au centime près, après avoir chuté à 1,04 €/kg lors de la même période de l’an passé. Le vrac suit la même tendance à 1,64 €/kg (contre 1,62 €/kg en moyenne d’août 2019 à janvier 2020).

    L’offre en pommes de terre biologiques (3 % de l’offre totale), pour la deuxième année consécutive, se fait en décalage avec ce que peut absorber la demande, dans un marché saturé et limité. Sur la première moitié de la campagne 2021-2022, les achats des ménages en pommes de biologiques en GMS sont en baisse de 12 % par rapport à la même période de 2020-2021 et de – 20 % par rapport à n-2. En GMS, le prix moyen, de 1,99 €/kg, est en baisse de 4 % par rapport à n-1 et de 2 % par rapport à n-2.

    © DR