La consommation de fruits et légumes sous pression

    0
    893

    Malgré une dynamique très positive de croissance de la consommation, de nombreux obstacles entravent gravement la transition vers une alimentation plus saine et plus durable au niveau des consommateurs européens.

    Les derniers résultats du « Freshfel Europe consumption monitor » montrent que la consommation moyenne de produits frais s’élève à 364 g/habitant/jour en moyenne pour 2021, qui pourrait baisser de 10 % en 2022. Des chiffres d’autant plus inquiétants car bien en dessous des 400 g minimum recommandés par l’OMS. Ils sont en effet tirés vers le bas par le faible niveau de consommation des millennials et des jeunes générations, qui sont les consommateurs de demain. Dans les conditions économiques difficiles, la consommation de la population à faible revenu est également particulièrement préoccupante. Informer et engager les consommateurs à choisir des régimes alimentaires sains, abordables et durables a été identifié comme une priorité non seulement pour Freshfel Europe, mais également pour l’organisation de détaillants Eurocommerce et celle de consommateurs BEUC.

    En temps de crise, ces consommateurs ont tendance à s’orienter vers une alimentation moins saine, perçue comme plus satisfaisante sur le plan énergétique et comme une option alimentaire moins chère. « Les consommateurs ont une perception erronée des prix des fruits et légumes en rayon dans les supermarchés », souligne Philippe Binard, délégué général de Freshfel Europe. « Par rapport aux autres catégories d’aliments, la hausse des prix des fruits et légumes a été inférieure à l’inflation moyenne. » Selon une enquête d’Eurostat, seuls 12 % des consommateurs de l’Union européenne atteignent leurs 5 portions par jour et, fait alarmant, 33 % ne mangent pas de fruits et de légumes tous les jours. Pourtant, les produits frais sont essentiels. Ils font partie de la réponse aux objectifs du Green Deal européen (contribution à la neutralité carbone et à de faibles émissions de CO2), de la stratégie Farm to fork (vers une alimentation végétale) et du plan européen de lutte contre le cancer (rôle préventif des fruits et légumes pour les maladies non transmissibles).

    En 2021, le marché des fruits et légumes frais s’élevait en volume à 75 Mt, dont 11,6 en Italie, 11 en Allemagne, 10 en France, 9 en Espagne et 7,2 en Pologne. Les fruits les plus consommés en Europe sont les pommes, les bananes, les oranges, les raisins de table et les pêches/nectarines, les myrtilles montrant la croissance la plus dynamique dans de nombreux États membres, comme l’Allemagne et la Pologne. Pour les légumes, les tomates, les choux, les carottes, les concombres et les poivrons sont respectivement les produits les plus consommés. Le caractère abordable des produits frais doit donc être rappelé aux consommateurs et mis en perspective avec les autres aliments comme étant une option saine et bon marché. Freshfel Europe reste convaincu que la consommation de produits frais peut être stimulée dans les mois à venir en établissant des partenariats tout au long de la chaîne d’approvisionnement avec tous les acteurs et à travers des produits de qualité et abordables.

    © UE