Explosion des ventes bio en Italie

    0
    70

    Les fruits et légumes italiens doublent leurs ventes au cours du premier semestre 2020, grâce à l’essor du commerce électronique et de l’exportation.

    Les premiers mois de 2020 ont montré une augmentation importante de la demande de fruits et légumes bio en Italie et en Europe. Le confinement aurait reflété l’évolution des consommateurs, qui semblent de plus en plus intéressés par les produits bio et naturels. Selon les données présentées par Canova, le volume des ventes de fruits et légumes bio a augmenté de 17,6 % par rapport à 2019, et sur le marché italien la qualité a augmenté de 11 %. Canova fait partie d’Apofruit Group et est l’un des protagonistes du projet « Made in Nature, Discover the Principles of European Organic Farming » (Fait dans la nature, découvrez les principes de l’agriculture biologique européenne), un projet financé par l’Union européenne, CSO Italie et six des entreprises italiennes à la tête de l’agriculture biologique que sont Brio, Canova, Conserve Italia, Veritas Biofrutta, RK Growers et Lagnasco Group.

    « Ces chiffres parlent d’eux-mêmes », déclare Ernesto Fornari, directeur exécutif de Canova. « Ils montrent une augmentation de la valeur de la production et de la quantité. Les résultats obtenus par les fruits et légumes bio ont été exceptionnels, pour les kiwis, les oranges et les citrons, ainsi que pour les produits de saison tels que les asperges, les fraises, les tomates Ciliegino (tomates cerises en grappes) et Datterino (tomates prunes), les choux-fleurs et les brocolis. » Il ajoute : « Les produits de 4e gamme ont connu une augmentation importante en matière d’exportation, notamment en Allemagne, en Grèce et en Belgique. » Cette croissance importante des ventes a été possible grâce à la progression du commerce électronique qui, selon Ernesto Fornari, a vu une augmentation des demandes au cours des quatre derniers mois, passant de 200 commandes par semaine à plus de 1 000 entre mars et mai. Cette tendance positive est couplée à une augmentation des exportations, comme le confirme Mauro Laghi, directeur exécutif de Brio, la société d’Alegra, spécialisée dans les produits biologiques : « Les exportations représentent 50 % du volume des ventes de Brio, grâce à de solides relations avec des pays étrangers comme l’Allemagne, les Pays-Bas, la Belgique, la Scandinavie et les pays d’Europe de l’Est. Au cours de ces quatre premiers mois de l’année, nous avons enregistré une hausse de 7 % des ventes, ce qui confirme le succès de notre stratégie et nous permet d’aborder l’été avec optimisme. »

    Le secteur italien des fruits et légumes a enregistré une augmentation des ventes de plus 15,8 % dans la grande distribution (selon les données de The World after Lockdown – Nomisma et CRIF), avec une croissance de 20,4 % pour les fruits et une croissance de 13,4 % pour les légumes. Dans ce segment, les produits bio représentent 4 % du total. Le commerce électronique a joué un rôle important dans cette croissance car, selon les évaluations de Netcomm, il a enregistré pour le secteur des fruits et légumes une hausse de 103,7 % des commandes, suite à l’augmentation des produits frais (+ 114,8 %). Et, malgré la fermeture des frontières, les exportations ont augmenté de 6,9 %.