Une entité dédiée à la première gamme

    0
    47

    Motivée par l’évolution des marchés, la nécessité de gagner en agilité, notamment par une approche plus transversale, la branche légumes d’Agrial a décidé de fusionner au 1er septembre l’ensemble de ses activités première gamme française au sein d’une entité dénommé Priméale France.

    Sont concernées par la fusion Primeurs de France (Légumes), Terre de France (pommes de terre) et CBC Preleco (condiments). « Face aux évolutions du marché des fruits et légumes de première gamme, il faut trouver le bon modèle économique avec des réponses construites, claires, aux attentes du consommateur », explicite Bruno Lebailly, qui manage la création de Priméale France. « Nous devons ainsi construire une offre plus complète avec une gamme conventionnelle, des produits Agrilogique (gamme « sans ») et des bio, ainsi que des spécialités, produits innovants au sein de notre gamme Priméale Gourmet (haricots vert “équeutage express”, choux de Bruxelles, pommes de terre micro-ondables). »

    S’il ne couvre pas toutes les unités de besoin en légumes, le nouvel ensemble Priméale France devient l’un des fournisseurs de légumes 1re gamme le plus complet de l’hexagone avec ses carottes, poireau, navet, salades, haricots verts, choux, céleris, pomme de terre, ail, oignon, échalote : du lourd. Sur le plan opérationnel, Priméale France compte deux directions commerciales, l’une dédiée au fond de rayon 1re gamme, « Les Essentiels », l’autre dédiée aux spécialités ainsi qu’à la gamme Agrilogique en plein développement.

    La transversalité permet de mutualiser et de concentrer les moyens sur des dossiers partagés aussi prégnants que celui de l’emballage qu’il faut gérer dans l’urgence imposée par le législateur. « Les problèmes sont appréhendés de manière transversale, cela donne du sens à notre démarche », poursuit Bruno Lebailly. Si, sur le terrain, le nombre et la configuration des sites ne sont pas fondamentalement modifiés, pour le client la nouvelle organisation signifie, outre les deux bureaux commerciaux, une facturation unique à l’entête Priméale France. Quant à Bruno Lebailly, sa feuille de route Priméale France est bien tracée : simplifier l’organisation, développer l’innovation, notamment sur la voie exigeante tracée par Agrilogique, poursuivre l’investissement industriel (conditionnement carottes), déployer une force de vente terrain en charge d’accompagner nos produits jusqu’au point de vente. Nous ne manquerons pas de suivre les premiers pas de cette nouvelle entité appelée à occuper une place majeure dans le paysage légumier hexagonal. 

    © Agrial