Regard d’expert GMS : le pouvoir d’achat en F&L

0
238

Même si le sujet est lamentablement accaparé, ces derniers temps, par une poignée de jusqu’au-boutistes maquillés façon Star Ruby (jaune à l’extérieur, rouge à l’intérieur mais… avec plein de pépins), le pouvoir d’achat n’en est pas moins une préoccupation majeure des Français, y compris dans l’univers de l’alimentation en général et des F&L en particulier.

Bien sûr, on ne trouve pas de slogan pour le prix de la carotte ou de la pomme, mais on peut tout de même s’interroger : que signifie « pouvoir d’achat » en F&L ? Comment véhiculer cette notion au sein de notre filière ? Distinguons d’abord quelques spécificités de la notion de pouvoir d’achat en F&L.

1 – Inutile de se voiler la face : oui, dans l’esprit de Madame Michu – mais surtout dans les faits –, les F&L sont consommateurs de pouvoir d’achat, ou pire, sont de fait « réservés » à la part de clients qui en ont le plus. Avec un petit salaire, on se nourrit plus qu’on ne s’alimente. Le peuple qui a faim demande du pain et des jeux, pas des carottes ! Satiété reste prioritaire sur santé.

Accédez à la suite en vous abonnant…