Regard d’expert GMS : assumer ses partis pris

0
46

L’approche limitante plutôt que militante dans laquelle se repaît une GD engoncée dans son costume – passablement élimé – de généraliste fait qu’elle voit sa légitimité se réduire inexorablement à chaque avènement d’un distributeur spécialiste, que son concept soit présentiel ou virtuel.

Avez-vous déjà fait l’erreur d’une croisière low cost sur un des HLM flottants de Costa ou confrères, en profitant d’une méga promo « 70 % de réduction sur le petit-déjeuner si tu amènes ta grand-mère » ? Avez-vous déjà assisté au spectacle désolant des hordes faisant des selfies devant le buffet et empilant cinq fois ce qu’elles pourraient manger, pour que ce soit finalement jeté par un serveur mal payé ? Cette illustration moderne des yeux plus gros que le ventre m’inspire mon questionnement du jour : la GD n’est-elle pas devenue une vieille dame percluse de principes, de tics, de tocs, voire de tik-tok, et qui empile les concepts mal dégrossis sans savoir finalement tirer la quintessence d’aucun ? D’emblée, vous m’opposerez la tarte à la crème du « tout sous le même toit », imposant par nature le picotage plus que l’affinage, mais je vous rétorque sans ciller qu’il n’est pas forcément synonyme de superficialité. Mieux, il doit s’accompagner encore davantage de prise de partis prix revendiqués et communiqués.

Veuillez vous abonner pour lire la suite.