Regard d’expert commerce international : la pomme

0
814

Dans le marché intérieur de l’UE-27, les arguments « qualité et diversité des produits » et « mise en marché ordonnée » paraissent contenir les perturbations conjoncturelles mineures liées à des offres intra et extra communautaires inadaptées aux attentes des distributeurs et des consommateurs.

La présente campagne européenne 2021/2022 connaîtra une conjoncture plus pesante sur le niveau de valorisation globale de l’exercice, avec une production de 11,7  Mt (+ 1 Mt/campagne précédente, dans l’UE-27), en hausse de 5 % sur la moyenne quinquennale 2016/2020, avec des progressions sensibles en Pologne (mise en évidence de son réel potentiel quantitatif), Allemagne, Hongrie, Roumanie ou Espagne, mais aussi des baisses remarquées des récoltes en Italie, France ou Grèce. Sans doute conviendra-t-il de préciser, dans ces tonnages, les parts de la production dite commerciale, les éléments cités plus haut se rapportant à la production totale : l’USDA (dans une analyse du marché de la pomme dans l’UE-27 réalisée en septembre dernier) estime que cette production commerciale atteindrait 11,005 Mt pour la campagne 2021/2022, comparativement à 10,529 Mt en 2020/2021 et 10,797 Mt en 2019/2020.

Pour lire la suite, merci de commander le magazine ou de vous abonner.