Regard d’expert commerce international : le Brésil

0
417

Un agro-industriel en butte aux réformes socio-environnementales

Les fruits et légumes frais constituent un imposant pan de l’agriculture du Brésil, même s’ils apparaissent en retrait dans le commerce international.

Le Brésil s’est érigé en fournisseur mondial incontournable de matières premières agricoles et alimentaires (à l’exception notable du blé et des produits laitiers) au cours des dernières décennies. Il a dégagé un excédent agroalimentaire de près de 116 Md€ en 2022. L’agrobusiness, adossé aux grandes propriétés concentrées sur les cultures d’exportation et à de puissants groupes agro-industriels, privilégie toujours les productions intensives sur des terres en extension, gagnées en grande partie par la déforestation. Ce type d’agriculture exploite aujourd’hui près de 65 % des surfaces agricoles du pays.

Pour voir la suite de cet article, les tableaux et les graphiques sur le commerce, merci de vous connecter à votre espace abonné ou de vous abonner.