Regard d’expert GMS : l’évolution des profils humains

0
180

Une grande part des maux dont souffre la GD aujourd’hui vient de ressources humaines qui ont oublié l’humain (le chiffre ! le chiffre !) et manquent de ressources (les frais ! les frais !).

Il n’est de richesse que d’hommes. Par-delà la formule éculée, aux relents d’un humanisme d’entreprise mièvre et qui a fait long feu, rabâchée par les DRH impuissants de la GD entre 2 listes de charrettes et « d’ajustement de la masse salariale au niveau du chiffre d’affaires » (NB : c’est pareil qu’une charrette mais en langage contrôleur de gestion), il est à mon sens grand temps de remettre le compacteur au centre de la réserve. Réfléchissons d’abord rapidement aux motifs phares de la désaffection actuelle pour le métier de primeur, ou plutôt le « chef du feuleu ».

Merci de vous abonner pour lire la suite.