Regard d’expert commerce international : l’Inde

0
329

Oblitérer les inerties des ressorts de l’économie, et étendre réellement la performance des infrastructures par l’optimisation des connectivités, voilà le beau défi auquel s’est attelé le gouvernement indien. Le poids du secteur agricole de l’Inde est considérable puisqu’il assure la subsistance de près de 70 % de 1,4 millard d’habitants. Il contribue pour 16,7 % au PIB du pays. Depuis la « révolution verte » des années 70, l’Inde octroie annuellement de substantielles subventions à ce secteur (32 Md$ pour 2020/2021). Le pays est devenu globalement excédentaire en produits agroalimentaires, mais l’agriculture reste marquée par l’atomisation des structures de production : en 2018 encore, plus de 85 % des agriculteurs possédaient moins de 2 ha de terre, moins d’un agriculteur sur cent était propriétaire de plus de 10 ha. Elle connaît des incidents météo toujours plus erratiques en raison du changement climatique, où alternent sécheresses, inondations et périodes de pénuries alimentaires… Mais, surtout, les agriculteurs croulent sous le poids de l’endettement, avec un nombre alarmant de suicides : 12 100 en 2020. Pour lire la suite, merci de commander le magazine ou de vous abonner.