Production : recruter en période de crise

0
49

Les fruits et légumes entrent progressivement en pleine activité de production, s’accompagnant d’un besoin énorme en saisonniers. Éléments de réflexion et témoignages pour anticiper au mieux cet enjeu, adapter ses méthodes de recrutement, imaginer des solutions nouvelles.

 « Nos habitudes sont complètement perturbées par la situation actuelle. Nous recherchons des solutions, mais, à chaque nouvelle étape, une nouvelle question apparaît et, pour beaucoup d’entre elles, personne n’a encore de réponse », témoigne Régis Aubenas, producteur de fruits à noyau dans la Drôme et vice-président du comité régional Interfel Auvergne-Rhône-Alpes. De fait, l’inquiétude monte dans ce territoire où les récoltes de fraises sont attendues d’ici quelques jours, les travaux d’éclaircissage des abricotiers autour du 10 avril, suivi des pêchers, puis de l’arrivée des récoltes dès mi-mai pour la cerise. « Pour l’instant, chaque entreprise fait le point sur l’état de sa main d’œuvre et recense ses besoins. La grande question demeure la durée du confinement et les modalités de circulation des ouvriers au sein de l’Union Européenne. »

Comment recruter ?

Les habitudes pré-existantes se heurtent aux mesures de confinement. « Par exemple, pour les étudiants, souvent recherchés pour des postes qualifiés en station de conditionnement, on déposait des annonces dans les fac. Désormais, il nous faut imaginer d’autres moyens pour les atteindre, notamment via les réseaux sociaux », continue Régis Aubenas. « À nous d’être créatifs ! » Pour ce faire, le responsable agricole travaille avec les organisations professionnelles dédiées, comme l’Adefa et la FDSEA.

A l’Adefa de la Drôme, membre du réseau Anefa, cela se traduit par « une intensification de nos actions habituelles, qui s’appuie sur notre plateforme web nationale : lagriculture-recrute.org », indique Corinne Escaich, chargée de mission. Sur ce site, tout employeur peut déposer ses offres d’emploi. L’enjeu, cette année, est d’atteindre davantage de candidats potentiels au recrutement. Pour cela, « nous diffusons les annonces auprès des publics cibles en partenariat étroit avec les Pôles Emplois, les Missions Locales, les Points Infos Jeunesse. Cette année, on observe une forte mobilisation de ces partenaires, en réponse aux besoins exprimés par le monde agricole. »

© Xavier Remongin/Minagri

La FDSEA du département est mobilisée également. D’une part en assurant le recensement des besoins en main d’œuvre coordonnée par la FNSEA. D’autre part en développant des actions locales, comme « Tous solidaires entre nos filières », qui consiste à mettre en relation des exploitations qui auraient de la main d’œuvre disponible avec celles qui en manquent, toutes filières confondues, afin de faciliter les échanges de salariés, dans un cadre légal bien sûr. Les initiatives se multiplient, dans les régions et à l’échelle nationale. On citera l’opération « Des bras pour ton assiette » développée par la plateforme WiziFarm en partenariat avec l’Anefa, qui vise à recruter des travailleurs non habitués des réseaux de salariés agricoles habituels.

Y aura-t-il des candidats ?

Si le recensement des besoins agricoles est relativement aisé à réaliser (le travail est en cours au niveau de la FNSEA), il est beaucoup plus ardu d’estimer quel sera le nombre des candidats. Même après le confinement en France, dont on ne connaît encore la date de sortie, les situations dans les pays pourvoyeurs de main d’œuvre sont évidemment inconnues. A ce jour, les premières observations laissent entrapercevoir l’ampleur des bouleversements à l’œuvre. « J’ai reçu la candidature ce matin d’un restaurateur, dont l’établissement est fermé à cause du confinement et qui cherche du travail en attendant », rapporte Corinne Escaich. Est-ce que les conséquences économiques de la crise sanitaire amèneront des nouveaux demandeurs d’emploi vers l’agriculture ? Et l’appel à la mobilisation nationale, lancé par le ministre de l’Agriculture, le 24 mars, portera-t-il ses fruits ? Pour l’heure, personne ne s’avance à poser un pronostic.

Ressources utiles :

Portail de Des bras pour ton assiette : desbraspourtonassiette.wizi.farm

Portail de l’Anefa : lagriculture-recrute

LAISSER UN COMMENTAIRE

Faites un commentaire !
Entrez votre nom ici SVP

*

code