Premiers fruits à noyau français sur le marché

    0
    257
    © végétable

    Patrick Bolfa et son épouse Chantal, dirigeants de Réart Vallée, exploitent 600 ha de vergers répartis sur trois sites dans le Roussillon. Avec une particularité : la culture de pêches et de nectarines sous serres verre. Une ancienne serre horticole de 5 ha sur la commune de Saint-Feliu abrite depuis 2012 des pêchers et des nectariniers. La nectarine blanche précoce (variété Flavela) est récoltée depuis le 20 avril, et ce pendant quatre semaines. Réart Vallée propose également une pêche blanche (variété Amandina, de forme ronde). Bien que le rendement et le taux de sucres soient un peu moins élevés sur ces variétés très précoces, le positionnement présente un réel intérêt commercial puisque ces pêches et nectarines françaises arrivent en même temps que la production de Séville.

    Dans cette même optique, Réart Vallée propose les premières cerises françaises depuis fin avril. Ces 9 hectares de cerisiers particulièrement précoces sont couverts par une serre photovoltaïque. Patrick Bolfa en est convaincu : « C’est l’avenir de la cerise, sinon elle disparaîtra dans le département. Les structures photovoltaïques nous permettent de protéger nos cultures des intempéries à moindre coût. Nous prévoyons un fort développement de ces installations ces prochaines années. »

    © végétable