La carotte cherche sa nouvelle voie

    0
    253

    Le marché de la carotte est confronté à des difficultés, parfois structurelles. À la baisse régulière des volumes en production se rajoutent des contraintes liées à la suppression de matière actives, à l’épuisement de certains sols, au besoin de fiabiliser des itinéraires techniques rendus complexes. Et pourtant, le produit a un boulevard devant lui : une part de marché forte, une segmentation qui peut jouer sur les démarches nouvelles de troisième voie, les terroirs, les types de conditionnement, voire les modes de conservation du produit… et surtout, de nouvelles zones de production encore vierges de carottes et dont la configuration permet des rotations longues, éloignant ainsi les problèmes de résistance observés ailleurs. Une investigation dans le territoire des Hauts-de-France s’imposait !

    Le dossier produit du mois d’octobre de végétable, qui porte sur la carotte, s’articule en effet en trois articles de fond :

    • « Bassin émergent ou nouvel eldorado ? » qui met en lumière les atouts des Hauts-de-France,

    • « Pour quelques mètres linéaires de plus », décryptant le rayon carotte,

    • « La carotte française reprend des couleurs » au niveau de la consommation.

    Retrouvez ce dossier sur la carotte dans le magazine d’octobre n°392, à commander ici.

    Ainsi que les entreprises qui y sont citées : E. Leclerc, Biocoop, Lidl, Carrefour, Grand Frais, So.Bio, CTIFL, Planète Végétal, Auchan, Géant Casino, Priméale, Intermarché, Kantar, AOP Carottes de France, Kultive, Noriap, Terraveg, Unibio, Champs de Légumes, Fruidor Terroirs, SARL Garcia, SARL Hauts-de-Villiers, Bonduelle, Fermes Larrère, Otimo, Verduyn.

    © Ana Teixeira – Interfel