Limdor et Castang annoncent un rapprochement

    0
    721

    Deux organisations spécialisées pomme dans le Limousin et le Périgord scellent une union commerciale qui va peser 70 000 t.

    Entre la coopérative Limdor et la Sica Castang, l’esprit d’entreprise peut paraître éloigné à première vue en raison de leurs statuts et du nombre de leurs apporteurs. C’est mal connaître leurs dirigeants respectifs, Jean-Luc Soury chez Limdor en Limousin et Philippe Herman chez Castang en Dordogne, qui se connaissent de longue date. Un détail de l’histoire : la première expérience arboricole de Jean-Luc Soury a eu lieu chez Castang, auprès de Pierre Herman, le père de Philippe.

    Ces deux organisations partagent plusieurs points communs : une production en propre, une proximité dans les terroirs, une spécialisation pomme, avec la touche AOP pour la Golden jaune du Limousin, une complémentarité variétale, mais aussi un investissement dans la voie agroécologique (certification HVE, 100 % « Vergers écoresponsables », label Bee Friendly). Elles ont tout naturellement décidé d’unir leurs forces dans une union commerciale, « une SAS créée en août dernier, à parts égales, qui va atteindre les 70 000t », a précisé Jean-Luc Soury – qui dirige la société Limdor-Castang –, lors du dernier Fruit Attraction de Madrid. La nouvelle jaune Inogocov éditée par Novadi (voir dossier pommes dans le numéro de novembre à venir), conduite en bio, est un trait d’union décisif entre les deux entités, qui construisent une stratégie commerciale commune. Pour le moment, chaque entreprise conserve ses marques propres, mais elles ne s’interdisent rien à l’avenir. « Pourquoi ne pas aller au-delà ensemble sur d’autres projets ? » interroge Philippe Herman. Pour l’heure, la création de cette filiale permet « un service plus poussé vers les clients », la mutualisation de certains postes, comme les achats emballages, ou la création d’autres, comme la communication et le marketing.

    © DR