La banane ne sera plus conditionnée

    0
    945
    © Pete Linforth

    Avec la crise sanitaire actuelle liée au coronavirus, les entreprises de l’amont de la filière banane (producteurs, importateurs, mûrisseurs) font face à des contraintes accrues.

    Avec les restrictions sanitaires mises en place, ces entreprises doivent, en parallèle, se préparer à faire face à une réduction de leurs effectifs et se réorganiser en conséquence. C’est pourquoi, afin d’assurer à la fois une continuité d’approvisionnement et la sécurité sanitaire de leur personnel, elles ont collectivement décidé de stopper les chaînes de conditionnement de bananes dès cette semaine. Ces chaînes de conditionnement mobilisent en effet une main d’œuvre importante, avec des postes de travail rapprochés incompatibles avec les règles de distanciation sociale désormais en vigueur.

    Ainsi, à l’exception des produits conditionnés à l’origine, les bananes conventionnelles ne seront plus vendues en préemballé (sachets flowpack), mais uniquement en vrac. Les opérations promotionnelles prévues en magasins seront honorées pour cette semaine du 16 mars, dans la mesure du possible, et suspendues ensuite.

    Pour le cas des bananes biologiques vendues en préemballé, les entreprises de la filière feront de leur mieux pour honorer les commandes passées mais là encore, la situation tout à fait exceptionnelle que nous vivons limitera d’autant notre capacité d’approvisionnement. Comme pour les bananes « conventionnelles » cette situation ne concerne pas les références conditionnées à l’origine. Une demande de dérogation exceptionnelle a été accordée par la DGCCRF, pour permettre la vente en vrac des bananes issues de l’agriculture biologique, en points de vente généralistes, sous réserve de la mise en place de dispositions visant à assurer la traçabilité des bananes bios jusqu’au consommateur.

    Par ailleurs, les entreprises de l’amont de la filière banane demandent aux opérateurs de l’aval de favoriser les commandes de palettes complètes, là encore afin de simplifier la logistique en mûrisserie. Les entreprises de l’amont de la filière banane sont mobilisées pour assurer aux consommateurs un approvisionnement répondant à la demande en quantité et en qualité, dans des conditions garantissant la sécurité de tous.