Ethylène et les garçons !

0
107

Je suis récemment tombé sur l’article d’un journaliste généraliste qui expliquait que les bananes vertes arrivaient en wagons pour être ensuite gazées dans des hangars. Je ne m’attarderai pas à savoir si le choix des mots était simplement l’expression d’une méconnaissance absolue du process d’affinage des bananes en mûrisseries ou une tentative d’humour provocateur particulièrement nauséabonde mais cet exemple illustre bien une chose. On ne peut que s’en vouloir à nous-mêmes de la suspiscion légitime des clients pour des techniques pourtant naturelles mais qui prennent une allure barbare dès lors qu’elles sont mal expliquées. De l’assimilation d’espèces atypiques à des OGM quand on leur présente des aubergines blanches ou des carottes noires, du rejet de trop de pommes clubs que le Marketing veut trop faire passer pour autre chose qu’une pomme. Parlons simplement au client qui ne s’est jamais offusqué dans le passé de l’encavement des pommes de terre de conservation, du forçage des endives ou de la mise en bocaux des poires au jus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Faites un commentaire !
Entrez votre nom ici SVP

*

code