Vegepolys Valley s’adapte aux changements

    0
    48
    indian porn furby and tristan suck and lick others toes. sex videos sexy exgf bondage.xnxx indian sex

    Au cours de l’année 2020, le pôle de compétitivité Vegepolys Valley a soutenu ou labellisé 72 projets innovants et continué l’accompagnement de ses adhérents.

    Près de deux ans après l’officialisation de sa constitution, le 27 juin 2019, Vegepolys Valley, basé à Angers, fédère 532 adhérents dont 78 % d’entreprises. Le spectre de leurs activités s’étend de l’amont à la transformation/distribution en passant par les productions végétales. En 2020, 25 nouvelles organisations ont rejoint ce pôle mondial du végétal, au statut confirmé jusqu’en 2022 par le Premier ministre.

    Vegepolys Valley a d’ailleurs tenu son assemblée générale en visioconférence fin avril dernier. Pour maintenir le lien avec ses adhérents, le pôle s’est adapté en digitalisant au maximum ses rendez-vous. Tout au long de l’année, 36 animations et 26 webinaires ont été organisés. Au sortir de la première vague de la Covid-19, il a également mis en place un « parcours du déconfiné » pour permettre à ses adhérents d’aborder des thématiques telles que le financement des projets d’innovation, la commercialisation, l’évolution des comportements du consommateur… Malgré le contexte sanitaire, en 2020, 72 projets innovants ont été déposés, labellisés ou soutenus et 18 projets européens ont été accompagnés jusqu’au dépôt en vue d’obtenir un financement. Parmi ces 72 premiers projets, 7 étaient en lien avec « l’innovation variétale et la performance des semences », 6 avec la « santé du végétal » et 6 avec les « nouvelles technologies et pratiques pour les systèmes de production ». Au total, ces initiatives ont associé 159 adhérents et mobilisé un budget global de 91 M€.

    Au cours de l’AG, deux grandes questions majeures pour la filière végétale ont été évoquées : l’adaptation aux changements, climatiques et sociétaux, et la recherche de valeur. Pour illustrer la première problématique, le projet Gwassica a été mentionné, qui vise à limiter l’impact des aléas climatiques sur chou-fleur via la création variétale et le développement d’outils de phénotypage. Et, pour apporter des premiers éléments de réponse sur l’obtention de valeur à travers une démarche environnementale, le pôle a par ailleurs sélectionné le projet de certification lancé en mars par l’association HVE-Beauce-Val de Loire (voir actu page 13 de végétable n°388 de mai 2021). L’objectif : constituer une offre fiable en HVE pour des interlocuteurs de l’aval, et favoriser la montée en puissance d’un tissu d’agriculteurs certifiés, grâce à des échanges de bonnes pratiques spécifiques aux cultures de plein champ sur la région Centre-Val de Loire.

    Enfin, Vegepolys Valley se projette d’ores et déjà sur 2022 en préparant l’organisation du Congrès international de l’horticulture, sous l’égide de la Société internationale de science et d’horticulture. Cet évènement qui réunit tous les quatre ans 3 000 chercheurs et professionnels de 90 nationalités se tiendra du 14 au 20 août 2022, à Angers.

    L’AG de Vegepolys Valley s’est tenue par visioconférence le 29 avril.

    compilation of amateur wife getting fucked.xvideos
    xxx videos big scoops and hairy pussy played.
    menina trepando por cima.indian girls amateur extreme penetration.