Regard d’expert commerce international : les ports européens

0
231

La qualité et la rapidité des manutentions transmodales, les capacités de stockage froid, la fluidité des gestions administratives et l’existence d’un réseau dense et large de chalandage sont autant d’outils d’efficacité et de renom d’un port.

Les espaces portuaires sont les lieux privilégiés des échanges de marchandises, les interfaces majeures de la logistique planétaire, puisque près de 80 % des biens transportés dans le monde le sont par voie maritime. Soumis à forte concurrence, les ports se profilent en fonction de leurs positionnements géographiques, leur hiérarchie dans la chaîne des transports (hub ou gateway), leurs réactivités aux évolutions de la mondialisation, le degré de performances infrastructurelles de services : numérisation du dédouanement, automatisation des  manutentions, spécialisation des terminaux, capacité de stockage et de volumes froids, densité des réseaux de communication et de transport desservant les mégapoles économiques de l’hinterland, l’efficacité et la rapidité du transbordement intermodal vers les transports routiers, ferroviaires, fluviaux, aériens.

Vous pouvez lire la suite dans le magazine végétable n°390 de juillet-août, en le commandant ou en vous abonnant.