Prognosfruit : premières prévisions de récolte en pommes et en poires

    0
    516

    Le 48e Prognosfruit 2023 s’est déroulé en Italie, rassemblant plus de 350 délégués du secteur de la pomme et de la poire d’Europe et d’ailleurs.

    48e Prognosfruit 2023
    © Prognosfruit

    Au cours des premières sessions de la conférence Prognosfruit 2023, mi-août en Italie, les estimations des prévisions de récolte de pommes et de poires pour la saison à venir ont été publiées. En 2023, la production de pommes dans l’UE pour les principaux pays producteurs contribuant aux prévisions devrait diminuer de 3,3 % par rapport à l’année dernière, pour atteindre un total de 11 410 681 t. Cependant, la récolte de cette année est conforme à la moyenne des 3 années précédentes (+0,3 %). Concernant les principales variétés, Golden Delicious devrait augmenter de 11,7 % pour atteindre un total de 2 167 899 t. Gala, la deuxième plus grande variété, devrait croître de 4,8 % (1 527 179 t au total). Red Delicious et Idared, en revanche, devraient voir leur production diminuer (respectivement -10 % et -6,1 %).

    Forte production italienne de poires

    La récolte de poires de l’UE pour 2023 devrait diminuer de 12,9 % par rapport à la récolte de l’année dernière avec un total de 1 745 632 t. Cette baisse est due à la forte baisse de la production italienne (-63 % par rapport à 2022) ainsi qu’à une réduction des volumes français et néerlandais (respectivement -28,6 % et -3,1 %). En 2023, la production de poires Conférence devrait augmenter de 8 % pour atteindre 928.081 t. La production de poires William BC, en revanche, devrait diminuer de 36,8 %, tandis que la production d’Abate Fetel devrait chuter à 52 846 t (-69,3 %).

    Selon Philippe Binard, secrétaire général de WAPA (World Apple and Pear Association), « la saison démarre sur un fond positif basé sur une récolte relativement faible, pas de chevauchement avec l’hémisphère sud, des stocks vides de la saison précédente et la rénovation en cours des vergers. »

    Philippe Binard, secrétaire général de Wapa
    Philippe Binard, secrétaire général de Wapa. © Prognosfruit

    Les tendances européennes sont similaires à celles d’autres pays de l’hémisphère nord, comme la Chine (dont la récolte de pommes restera stable à 37,2 Mt), tandis que les États-Unis prévoient une récolte de pommes de 4,5 Mt (3,6 % de moins qu’en 2022). La récolte indienne de pommes devrait également diminuer de plus de 30 % (1,9 Mt au total). La production de poires aux États-Unis devrait baisser de 3,7 % (502 000 t au total), tandis que celle de la Chine devrait augmenter de 10 % (17,6 Mt).

    NB: Les prévisions seront réactualisées début septembre, notamment pour la France.