Petits pois : une des plus mauvaises récoltes depuis trente ans

    0
    180

    Alors que les consommateurs ont plébiscité les légumes en conserve et surgelés pendant le confinement, la récolte de petit pois, légume phare de la filière française, est une nouvelle fois très mauvaise. Le déficit en volume atteint les 30 000 tonnes, soit l’équivalent de 2 boîtes 4/4 de petits pois par foyer français, ce qui n’était pas arrivé depuis trente ans ! Le début de campagne a été catastrophique. Au premier tiers de la récolte, le rendement moyen était inférieur de 30 % au prévisionnel et près de 1 000 ha (3 % des surfaces emblavées) étaient déjà abandonnés pour aléas climatiques ou sanitaires. Même si les rendements se sont améliorés, le rendement moyen global reste inférieur de 10 % au prévisionnel, qui lui, n’a cessé de diminuer depuis 2016, pour tenir compte de la succession des campagnes déficitaires.

    Excès d’eau et sècheresse, vents desséchants, orages de grêle, écarts de températures… rien n’a été épargné à la culture du petit pois, légume tendre et fragile, cultivé en saison et en plein champ, qui ne supporte pas ces conditions climatiques toujours plus imprévisibles et extrêmes. À ces aléas s’ajoute le manque de protection contre les agresseurs : maladies racinaires et pucerons transmettant les viroses se sont multipliés à loisir ! La situation est identique dans tous les bassins de production européens.

    © L. Bouvier