De plus en plus de bio colombien en Europe

    0
    84
    © C.A.-Ramirez-Vallejo

    Selon les dernières données publiées par la Commission européenne, la Colombie est passée de la 13e place en 2018, à la 8e en 2019, avec une augmentation de 38 % des exportations de produits bio. Le rapport « EU imports of organic agri-food products » de la Commission européenne indique que les exportations de produits bio de la Colombie vers l’UE sont passées de 63 114 tonnes, en 2018, à 87 341 tonnes en 2019. Les exportations de fruits tropicaux bio, frais ou secs, de la Colombie se sont accrues de 31 % par rapport à l’année précédente, passant de 19 milliers de tonnes à 24,9 en 2019. La liste des 10 premiers exportateurs vers l’Europe, en volumes, comprend la Chine, l’Ukraine, la République dominicaine, l’Équateur, le Pérou, la Turquie, l’Inde, la Colombie, le Kazakhstan et le Brésil. En 2019, les principaux États membres importateurs ont été les Pays-Bas, le Royaume-Uni et l’Allemagne.

    Selon l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture, la Colombie est sur le point de devenir l’un des garde-manger du monde. Près de 40 millions d’hectares ont été déclarés frontière agricole nationale et seulement 8 millions environ sont cultivés. Les conditions climatiques tropicales permettent de produire une grande variété de produits tout au long de l’année. En 2019, les principaux sous-secteurs d’exportation étaient le café (31 %), les fleurs fraîches (20 %), les bananes (12,8 %), les huiles et graisses (7 %), les dérivés du cacao (4,6 %), les sucres et miels (4,5 %), les fruits frais (3 %), la confiserie (2,6 %), les produits de boulangerie (2 %) et les fruits et légumes transformés (1 %) d’après les données du département administratif national des statistiques de Colombie. Toujours la même année, le PIB agricole et agro-industriel s’élevait à 25 589 millions de dollars et représentait 9,5 % du PIB de la Colombie. Le secteur agroalimentaire a exporté vers plus de 160 pays, totalisant 7 296 milliards de dollars. En 2020, sept ans se seront écoulés depuis l’accord de libre-échange entre la Colombie et l’UE, grâce auquel une relation préférentielle et permanente s’est établie avec un acteur clé de l’économie mondiale.