Les impacts de la pandémie sur la logistique responsable

    0
    66

    Réalisée quelques jours après le déconfinement, une enquête a permis de tirer quelques enseignements de la crise.

    À travers le prisme d’une logistique responsable, trois axes distinctifs ont été dégagés juste après le confinement, par l’enquête annuelle de CPV Associés, cabinet d’études dédié à la supply chain, et du club Déméter* : la résilience des organisations pendant le confinement, les nouvelles pratiques émergentes et la transition des modèles.

    Au cœur de la crise, c’est au plus proche du terrain que les entreprises ont été les plus résilientes, malgré la soudaineté du confinement et les mesures prises. Les répondants ont mis en avant deux points forts : le management des équipes mobilisées, qui ont compris l’importance des enjeux malgré le contexte, et le transport, qui est apparu comme un élément clé, notamment pour les industriels et les distributeurs pour répondre à une demande particulière de volumes tout en respectant les règles sanitaires. Cette crise, impactante pour l’ensemble des acteurs de la logistique, a mis en lumière leur capacité de résilience en s’adaptant à cette situation inédite et à l’adoption de nouvelles pratiques.

    Cet événement a aussi permis, d’une part, de renforcer la solidarité et, d’autre part, de développer de nouveaux partenariats, en particulier pour les industriels et les distributeurs. Les pratiques collaboratives bien établies en amont de la crise ont été amplifiées durant son avènement. Plus de la moitié des entreprises répondantes ont fait preuve d’agilité grâce aux partenariats existants ou en ont noué de nouveaux pendant la crise (53 %, dont 67 % d’industriels). Pour 70 % d’entre elles, ces partenariats s’inscriront durablement dans le temps. Elles ont capitalisé sur un certain nombre de nouvelles technologies déjà en place dans les organisations, leur permettant de concentrer leurs ressources sur la gestion opérationnelle de la crise plutôt que sur le développement de ces nouvelles technologies. La digitalisation, ainsi que les outils collaboratifs, sont identifiés comme prioritaires afin de rendre les organisations logistiques plus agiles et plus résilientes aux crises. À ce stade, il s’agit donc davantage d’innovations incrémentales plutôt que d’innovations disruptives. 100 % des membres interrogés demeurent convaincus que le futur de l’échange d’information se trouve dans les solutions digitales et collaboratives, permettant une meilleure gestion des prévisions et anticipations d’évènements perturbateurs.

    Enfin, le Covid-19 a mis en évidence la nécessité de réintégrer les risques sanitaires et climatiques au sein des organisations, enjeux fondamentaux pour les entreprises. Pour 60 % des répondants, la prise en compte de crises majeures dans la gestion des organisations va durablement s’installer. 84 % des membres sont plutôt optimistes quant à la place prépondérante de la transition énergétique au cœur de la relance économique. Bien sûr, le contexte social participe grandement à cette perception. Le transport s’est révélé être un maillon stratégique de la chaîne logistique. Les modèles de demain vont devoir davantage l’intégrer dans la chaîne de valeur, sanitaire, sociale, écologique et économique. La prise de conscience de son importance reste à déterminer. Il y a une certaine hétérogénéité dans les avis : les répondants sont plutôt pessimistes quant à l’opportunité de cette crise pour remettre le transport à son juste niveau. Celle-ci a montré le besoin d’une communication plus intégrée entre les parties prenantes de l’amont à l’aval, ainsi que la création de plans d’action coopératifs pour augmenter la résistance globale de la chaîne logistique lors de telles crises. À l’avenir, une meilleure utilisation et diffusion des solutions digitales pourrait constituer une opportunité pour faciliter les échanges et développer les partenariats.

    * Le club Déméter est composé de 27 % de distributeurs, 24 % d’industriels, 31 % de prestataires et 18 % d’institutionnels.

    © Réseau Primever