Fruits rouges : une certification pour relancer les plantations

    0
    979
    © Noam

    Vu la dynamique du marché et la croissance continue des volumes importés, les organisations de producteurs français de fruits rouges souhaitent encourager les plantations et installations de nouveaux producteurs de petits fruits rouges, que ce soit en myrtilles, en framboises ou même en cassis. Pour motiver les vocations et surtout les plantations, les trois filières des petits fruits travaillent ensemble depuis plusieurs années maintenant, en partenariat étroit avec le CTIFL et l’interprofession. Ainsi, un groupe « petits fruits » a été créé au sein d’Interfel et le travail d’élaboration d’un dispositif de certification des plants, porté par le CTIFL depuis trois ans, est en bonne voie d’aboutir. « Les professionnels souhaitent pouvoir disposer de plants certifiés selon la norme européenne, ce qui non seulement leur donnerait accès aux aides à la plantation, mais également leur garantirait le bon état sanitaire et l’authenticité variétale des plants au moment de leur investissement », précise Philippe Massardier, technicien et coordinateur de l’AVFF (Association pour la valorisation de la framboise française). Courant 2021, le dispositif devrait être opérationnel en myrtilles. Les pépiniéristes français sont appelés à contacter le CTIFL pour pouvoir faire certifier leurs plants. En ce qui concerne les framboises, mûres, groseilles et cassis, le projet est en cours d’avancement et, là encore, les pépiniéristes sont invités à rejoindre les travaux du CTIFL.

    La production de myrtilles françaises est estimée entre 2 500 et 3 000 t, pour une surface d’environ 420 ha. La récolte concerne essentiellement la période allant de juin à fin août. Les syndicats des producteurs de petits fruits rouges, que sont l’AVFF (pour la framboise), le SPMF (Syndicat des producteurs de myrtille française) et l’ANCG (Association nationale cassis groseille), restent à l’écoute pour accompagner tout projet de plantation !