Agriconfiance : le goût et le prix d’abord

    0
    125

    Deux études récentes se sont penchées sur les critères d’achat des consommateurs et la perception de la qualité chez les jeunes.

    Agriconfiance a commandé une étude à Harris Interactive en avril 2022, concernant les critères d’achat du consommateur. Plusieurs résultats intéressants, généraux ou plus spécifiques pour le label, ont été relevés. Cendrine Auguères, enseignante-chercheuse de l’École Purpan, a présenté en parallèle l’enquête de la chaire In’faaqt (Innover dans les filières agricoles, agroalimentaires, la qualité et les territoires) sur « les perceptions des jeunes adultes de la qualité alimentaire et des labels » de décembre 2021.

    La première étude a mis en évidence «la qualité gustative et le prix comme premiers critères d’achat », a relevé Marion Guépin, responsable développement d’Agriconfiance. Puis suivent la transparence, l’origine, le bien-être animal, l’environnement et la santé. La nouveauté, dans ces résultats, n’est pas la place des trois premiers critères, autocentrés, relevant d’éléments culturels français, le plaisir et le goût, mais l’apparition des quatre suivants, des critères altruistes qui ont émergé surtout chez les jeunes. Chez les jeunes consommateurs d’In’faaqt, à la question de ce « qui représente la qualité alimentaire de façon générale », l’aspect gustatif remporte également la première place.

    Quant aux labels et logos, 68 % les prennent en compte (la seconde étude montre un résultat voisin, de 70 %), même si 15 % ne les connaissent pas. La demande environnementale est devenue plus forte. 57 % des personnes interrogées sont d’ailleurs rassurées par la présence de logos. Même si  82 % pensent qu’un seul logo réunissant plusieurs promesses, au lieu de plusieurs logos sur un même produit, est « une bonne idée ». Concernant Agriconfiance plus précisément, avec ses 20 millions d’unités de vente annuelles, les consommateurs l’associent à la qualité (à 83 %) et à l’éthique (20 %) – bien-être animal, rémunération des producteurs –, les autres labels se montrant plus discrets sur cette dimension.