Ydeal cultive l’optimisme

    0
    316

    La jeune OP nantaise Ydeal a réuni adhérents et partenaires pour un point d’étape, à l’occasion de son assemblée générale organisée le 23 juin au Bignon (44), et pour une leçon d’optimisme, à contre-pied de la morosité ambiante.

    Anne-Claire Goyer, présidente d’Ydeal, a dressé un bilan de l’année 2021, qu’elle qualifie « de phase de structuration, qui s’est déroulée avec enthousiasme et sérénité ». Elle relève des réussites techniques et une belle dynamique commerciale, « malgré une situation inédite à partir du mois d’octobre avec la flambée des prix du gaz ». Ce contexte compliqué a obligé les producteurs à avancer plus vite, notamment sur les emballages et sur les consommations énergétiques. « Il nous a fallu compenser les hausses des intrants avec de l’agilité et beaucoup de souplesse », a ajouté Anne-Claire Goyer. L’OP a atteint l’objectif de 60 M€ de chiffre d’affaires qu’elle s’était fixé. Et compte bien continuer sa progression, avec 70 M€ attendus pour 2022. L’arrivée de quatre nouveaux producteurs depuis janvier porte désormais la surface totale à 50 ha de serres et 50 ha de grands abris, mais également 650 ha développés en plein champ.

    Différents projets d’agrandissement de serres étofferont la gamme concombre du Potager de Jade. Sur le site de Bouaye, un nouvel atelier de conditionnement de tomates est en projet. Et une refonte du mix énergétique des serres rennaises de production de tomates Jouno et My Goo est également envisagé pour atteindre l’objectif de 80 % d’énergie renouvelable d’ici 2030. Après la présentation de ces différents projets par les deux vice-présidents, l’intervention de Jean-Philippe Ackermann, conférencier, a positivement marqué les esprits dans l’assemblée. Citant Robert Baden-Powell, il a rappelé que « l’optimisme est une forme de courage qui donne confiance aux autres et mène au succès ». Message reçu par la présidente d’Ydeal qui a conclu en promettant de « véhiculer l’optimisme dans les entreprises ».

    © végétable