Pomme Rubis Gold : lancement d’une variété jaune prometteuse

    0
    721

    C’est une nouvelle démarche de filière avec de premiers volumes cette année, qui se structure autour d’une pomme dans le segment des jaunes. Rubis Gold® est son nom. Elle présente l’avantage de réunir les conditions organoleptiques et de tenue souhaitées par le marché européen.

    « Le consommateur achète d’abord avec les yeux. Cette pomme Rubis Gold® a une robe unique jaune d’or tirant sur un blush orangé. Elle est plus gourmande qu’une Golden avec un profil équilibré en sucres et arômes. Sa texture est crunchy. Elle est bien positionnée pour un public jeune. Son seul inconvénient est d’être une pomme de spécialiste : elle est technique », explique Jean-Christophe Bertin, à la tête d’une jeune entreprise d’édition de variétés fruitières pour le marché européen essentiellement (petits fruits et plus récemment, pomme), Earth Market. Une visite et une dégustation chez le producteur et metteur en marché Vergers de Seru, dans l’Aisne, sous un soleil radieux de fin septembre, viendront confirmer le propos.

    © DR

    Malgré l’innovation foisonnante en pommes frôlant la saturation, le marché « attendait » une nouvelle pomme jaune attractive, goûteuse, premium, en remplacement de sa parente Tentation® Delblushcov qui avait le défaut d’être sensible aux maladies tant au verger qu’en conservation. Un croisement avec la rustique Pirouette® a permis au pépiniériste belge Johan Nicolaï de sélectionner cette nouvelle variété et de la lancer sur le marché en s’appuyant sur Earth Market, pour la diffusion et la structuration dans une démarche de filière sous la marque commune Rubis Gold®. Elle regroupe à ce jour des producteurs pionniers dans plusieurs terroirs, et quatre metteurs en marché : Vergers de Seru, Blue Whale, Mylord-Gerfruit, l’Alliance Perlim-Meylim (qui a déjà planté 18 ha et annonce 100 t sur cette campagne), et dernièrement en 2021 la famille Devos en Belgique (près de 10 ha engagés). Les membres de ce jeune collectif insistent : « Ce n’est pas une démarche club. » Elle est structurée, certes, pour permettre de construire la meilleure valorisation possible sur toute la chaîne, mais la démarche se veut ouverte à tout producteur désireux de diversifier son verger. La première licence court jusqu’en 2035, avec un objectif de 500 ha plantés (1,6 millions d’arbres) en Europe, en Suisse, au Maroc. 280 000 arbres sont plantés à date, soit un prévisionnel pour cette campagne de 750 t. Le distributeur spécialiste Grand Frais s’est engagé dès les premières plantations comme partenaire privilégié. Mais pas exclusif : Monoprix lui a emboîté le pas depuis.

    Aux Vergers de Seru, 36 ha sont déjà plantés (verger de deux ans en deux fois), « sur des terres vierges. Cette variété est très adaptée ici car elle a des besoins en froid important. Pour nous, ça a été un coup de cœur », annoncent Milo Ternynck et son fils Matthieu. L’entreprise a fortement investi ces dernières années, à la fois au verger – l’entreprise est certifiée HVE, ses vergers sont protégés – et en station – précalibrage et automatisation du conditionnement, pour un volume global de 8 500 t. « Cette pomme a un véritable peps gustatif. Nous sommes rentrés dans la démarche, car nous sommes reconnus comme le spécialiste de la pomme jaune, et c’est une diversification à notre Golden premium AOP du Limousin », témoigne à son tour Béatrice Chaufailles, pour Perlim, qui vise les 50 ha plantés d’ici à 2025, à l’instar du confrère Blue Whale, qui a réservé les plantations aux producteurs du Val-de-Loire et des Alpes au niveau du groupe. D’ici à 2025, quelque 3 000 t sont attendues sur le marché européen. FR