Pomme 2019/2020 : rester sur ses gardes malgré de bons fondamentaux

0
268

Les prévisions de récolte européennes posées début août par Prognosfruit laissent anticiper une situation de marché international moins marquée par l’agressivité polonaise, avec une récolte française de qualité en légère hausse. Mais la pomme nationale doit retrouver la première place parmi les fruits consommés par les Français et réaffirmer son dynamisme à l’export…

Avec 10,55 Mt annoncées, la récolte européenne de pommes serait en baisse de 20 %, en raison des gelées printanières qui ont frappé l’Europe de l’Est et notamment la Pologne, pays qui avait littéralement crevé l’écran et écrasé nombre de marchés internationaux aux cours de la campagne passée. Ce pays verrait sa récolte en recul de 44 % à 2,7 Mt. La Roumanie, la Slovénie, la Hongrie, la Lituanie, sont aussi sévèrement affectées alors qu’outre-Rhin la récolte allemande concèderait 17 % à 912 000 tonnes. Le marché français a bien tenu la saison passée, malgré quelques incursions incursions et des difficultés majeures de valorisation pour les pommes de catégorie II, mais la pomme a cédé sa première place à la banane auprès des consommateurs et c’est notamment sur ce front-là que l’ANPP (Association nationale pommes poires) se veut conquérante cette saison, avec une stratégie volontariste en rayon et le concours de ses partenaires du commerce de détail pour mettre en avant les pommes Vergers écoresponsables. La récolte en France est prévue en hausse, de 150 000 tonnes (1 652 000 tonnes prévues au total) grâce…

Suite du contenu réservé aux abonnés

LAISSER UN COMMENTAIRE

Faites un commentaire !
Entrez votre nom ici SVP

*

code