Le raisin de table italien mis à l’honneur

    0
    380

    Sept communes des Pouilles ont officialisé leur adhésion au projet Noicàttaro pour valoriser le raisin de table, pilier de l’économie de ce territoire, et leader européen.

    Rasin des Pouilles
    © DR

    À l’issue des quatre jours de l’événement Regina di Puglia (Reine des Pouilles en italien), dès le 26 juillet, sept communes des Pouilles ont signé le protocole d’accord à Noicàttaro, au sud de Bari, sur le talon de la botte italienne. Ces municipalités détiennent la plus grande production italienne et européenne de raisin de table, qui constitue le deuxième produit exporté du secteur italien des fruits et légumes.

    « 58 % du raisin de table italien vient d’ici, environ 600 000 tonnes, et nous ne pouvons plus garder ces chiffres pour nous, nous devons faire en sorte que notre rôle dans l’économie locale et nationale soit reconnu », a déclaré Giacomo Suglia, président d’Apeo (Association des producteurs et exportateurs de fruits et légumes).

    Selon Mario Schiano, agronome de l’Ismea (Institut des services pour le marché agricole et alimentaire), auteur d’un rapport sur les marchés étrangers, « le raisin de table italien a de grandes perspectives de développement à condition que la planification, l’innovation, la concentration et la segmentation de l’offre soient mises en œuvre ». Et il a souligné l’importance des nouvelles initiatives visant à faire connaître le produit et son territoire, comme cet événement organisé fin juillet à Noicàttaro, ainsi que des investissements dans les marchés de débouchés.

    Rendre viable le transport aérien des raisins de table

    Stefano Cavicchia, directeur de Gesfa (Gestion ferroviaire aéroportuaire), a notamment présenté un projet de cargo à l’aéroport de Grottaglie. « Le défi sera le coût au kilo : une contribution régionale est essentielle pour rendre viable le transport aérien des raisins de table vers les marchés lointains, notamment la Chine », a-t-il souligné.

    Cette initiative de promotion du raisin de table des Pouilles, lancée au niveau international lors du salon Fruit Logistica de Berlin en février dernier, est soutenue par la région des Pouilles et la Ville de Bari, avec la contribution financière de plusieurs entreprises, comme Generazione Vincente Job Opinion Leader, l’OP Pignataro qui cultive 500 ha de vignes, l’équipementier Industrie tecnologiche et l’industriel MTS System.

    En savoir plus sur le raisin français : Une production de raisin en mutation

    Rasin trié en station en Italie
    © Regina di Puglia