Un cadre pour la création d’OP chez les semenciers

    0
    443

    La parution au Journal officiel, le 1er août, du décret pour la reconnaissance des organisations de producteurs dans le secteur des semences favorise enfin l’organisation de la filière vers une répartition de la valeur entre tous les acteurs.

    La Semae, l’interprofession des semences et plants, travaille à cette structuration, tout en représentant l’ensemble des acteurs de la filière soit 54 fédérations et associations professionnelles.

    Le décret précise les conditions de reconnaissance des organisations de producteurs dans le secteur des semences d’espèces végétales : missions, semences concernées, surface annuelle minimale de production de semences sous contrat, spécificités liées à la production de certaines semences (espèces potagères, ornementales, aromatiques et à parfum ; riz) et aux conditions de production (en plein champ ou sous abri), nombre minimum de membres, engagements en matière d’apport de production et moyens en personnel.

    De plus, notons que la Semae lance sa propre chaîne de podcasts pour expliquer le métier de producteur de semences et aussi le rôle d’une interprofession au grand public : « À l’écoute des semences et des plants ».

    semence
    © Semae