Ça bouge dans le maraîchage nantais

    0
    510

    Les coopératives Terrena et Océane ont officialisé, le 3 novembre, les tractations qui s’opèrent depuis plusieurs mois, en vue d’un transfert des producteurs Val Nantais vers  Océane début 2022.

    Les négociations exclusives entre Terrena et Océane depuis le 28 octobre ont pour objectif de convenir d’un accord et des modalités de rapprochement des deux OP d’ici mi-décembre, pour une mise en œuvre en deux temps : adhésion des producteurs au 1er janvier 2022 et basculement du fonds de commerce fin mars 2022. Le projet envisage le départ de 26 des producteurs de légumes de plein champ, aujourd’hui adhérents à la coopérative Terrena (qui avait absorbé Val Nantais en 2014), vers Océane située à La Chevrolière, un peu plus au sud de Nantes. Ce rapprochement permettrait à Océane de conforter sa position de leader du maraîchage nantais, avec 75 adhérents (contre 47 actuellement), pour un chiffre d’affaires total de 180 M€, dont 60 pour les productions de plein champ (mâche, poireau, jeunes pousses, salade, radis). Cette consolidation de l’offre plein champ autour d’un seul opérateur contribuera à restructurer le bassin maraîcher nantais, fragilisé par les précédents mouvements d’adhérents.

    Laurent Bergé, président d’Océane, explique : « Quand des rapprochements commencent à s’opérer, cela attire également d’autres producteurs. » C’est pourquoi deux autres exploitations (dont un jeune indépendant) vont rejoindre la coopérative Océane. D’un point de vue commercial, Océane espère ainsi augmenter son attractivité auprès des clients grâce à une sécurisation des approvisionnements. D’un point de vue de la production, le regroupement des volumes associé à une bonne coordination des emblavements permettra de valoriser au mieux le parcellaire disponible. Les producteurs de plein champ concernés de la coopérative Terrena devraient apporter leur savoir-faire en matière de production pour l’exportation et vers l’industrie, tandis que les producteurs Océane sont majoritairement orientés vers la grande distribution française. La massification des volumes permettra en outre de rationaliser les coûts logistiques et les charges de fonctionnement de l’organisation de producteurs.

    Terrena continuera d’accompagner les maraîchers dans leurs activités d’approvisionnement et de transformation 4e gamme en partenariat avec Bonduelle au sein de l’usine Val Nantais Conditionnement.

    © Océane – R.Burbant