Webinale : tous vers les places de marché en ligne

    0
    250

    Le 7 novembre, la webinale de végétable, « digitalisation des relations B2B dans la filière fruits et légumes », a rassemblé, pendant une heure, autour d’Emmanuelle Pellé, journaliste de végétable qui animait la session, une quarantaine de participants attentifs autour de deux intervenants experts du commerce en ligne : Sébastien Hubert, de Lisy, et Vincent Rosso, de Consentio.

    Lisy rassemble 600 utilisateurs professionnels en version gratuite (plus 100 en payant) dans une « boîte mail intelligente dédiée aux commandes en circuits courts ». Consentio, lui, bénéficie de « 8 000 utilisateurs de sa plateforme en ligne en Europe et aux États-Unis, dont 500 chefs de rayons ».

    Après les déploiements de places de marchés en B2C, c’est au tour des professionnels, grossistes, acheteurs en grande distribution et restaurateurs, qui veulent mieux explorer le local et maîtriser les achats directs, de rechercher une offre digitale. Deux typologies* ont donc été détaillées : les plateformes d’échange (ou PAAS, « platforms as a service ») et les marketplaces à proprement parler.

    Gain de temps et meilleure visibilité

    Certains outils offrent des services spécifiques, comme Direct Market qui permet la massification de la logistique. Mais tous offrent gain de temps, traçabilité, réactivité et meilleure visibilité de l’offre pour les fournisseurs.

    Des témoignages d’utilisateurs ont éclairé ces constats. Si les métiers, eux, ne changent pas, la façon de véhiculer l’information, pour pratiquer un commerce plus rapide et efficace, devient un levier de performance incontournable pour les professionnels de fruits et légumes, une façon de retrouver l’attractivité du métier de commerçant.