Un début de campagne difficile en fruits à noyau

    0
    116

    Selon l’AOP Pêches et Abricots de France et la FNPFruits, la campagne des fruits d’été 2024 a débuté difficilement. En effet, la commercialisation de nombreux produits a été freinée…

    © DR

    Une conjonction d’éléments – des conditions météorologiques exceptionnelles, un pouvoir d’achat en berne, une instabilité politique… – se montre défavorable à la vente des fruits de saison, en particulier les fruits à noyau. Dans ces conditions, il en va de la responsabilité de chaque acteur de la filière de défendre l’agriculture française. La dynamisation commerciale de l’agriculture du pays passe par une valorisation de la production française. 

    L’AOP Pêches et Abricots de France et la FNPFruits demandent donc à la grande distribution et aux grossistes de proposer en tête de gondole les fruits français, de toute urgence. 

    La crise agricole du début d’année ne semble pas avoir été suffisamment entendue, il faut désormais agir quotidiennement chez les distributeurs. À force d’observations et de relevés quotidiens, les deux organismes affirment avoir constaté que de nombreux points de vente ne jouent pas le jeu du basculement vers les produits français. 

    Les producteurs du Roussillon ont marqué leur mécontentement face à cette situation : comment est-il possible, en pleine période de production, de vendre majoritairement des produits d’importation ? 

    Les jours à venir seront déterminants…