Top départ pour le melon du Haut-Poitou IGP

    0
    432

    Les producteurs de Melon du Haut-Poitou IGP ont lancé leur saison 2022 le 23 juin, lors d’une soirée en partenariat avec la filière IGP jambon de Bayonne.

    C’est la tradition. Chaque année, la première IGP de la filière melon obtenue en 1998 marque le début de sa campagne, en célébrant la qualité liée au territoire du Haut-Poitou. Après le beurre Charentes-Poitou AOP en 2021, quoi de plus évident que de marier le melon avec un autre produit sous signe officiel de qualité : le Jambon de Bayonne IGP, dont l’aire s’étend jusque sur les terres melonnières du Haut-Poitou ? Chaque filière a partagé les ingrédients de ce qui fait le succès et l’originalité de leurs produits, la volonté farouche aussi de défendre les productions authentiques sur un territoire donné.

    Après une saison 2021 « exécrable et éprouvante » pour la filière melon du fait des aléas climatiques incessants (1 880 t, en IGP tout de même), les quatorze producteurs de melons du Haut-Poitou espèrent en valoriser 2 300 t sous IGP cette saison. « Malgré les difficultés, nous avons su retrouver de l’énergie pour nous reconstruire », annonce Julien Godet, producteur du Prieuré de la Dive, président du Syndicat des producteurs de melons du Haut-Poitou. La filière arbore également un nouveau logo, recentré sur l’essentiel : « Haut-Poitou » et « certifié IGP ». « 2022 se présente mieux que 2021. Nous avons eu des mises en place correctes. La saison est précoce avec de premiers fruits bons, sucrés, aromatiques. La qualité est là. On se doit de réussir le challenge 2022 » poursuit Julien Godet. Gageons que ces annonces durent, la filière devant composer aussi avec une fin de saison tardive en Espagne tandis que la saison française est plus précoce, une première crise conjoncturelle, « une inflation terrible des coûts des emballages, de l’énergie, de pression foncière », et la perte du leader Soldive dans ses rangs (compensée en partie par le maintien du site en production de Semussac sur 200 ha).

    La soirée s’est poursuivie par une intronisation des quatre producteurs de Jambon de Bayonne IGP, par le Grand maître des académiciens – ces derniers participant activement à la définition de la qualité des melons du Haut-Poitou et s’engageant à les promouvoir. De même, la députée sortante Françoise Ballet-Blu et le député réélu Nicolas Turquois ont été décorés pour leur engagement actif ayant permis le sursis d’utilisation des stickers et emballages contenant du plastique jusqu’au 30 septembre, pour écouler les stocks et éviter un gaspillage inutile.

    Julien Godet avec les producteurs de Jambon de Bayonne IGP. © végétable