Regard d’expert commerce international : évolution des marchés F&L chez nos voisins

0
108

Si les atouts apparents ne manquent pas, il faudra les mettre en œuvre à bon escient pour préserver durablement la place de notre filière dans la compétition internationale.

Notre agriculture et nos filières agroalimentaires tiennent encore une place marquante dans celles de l’UE. Cependant, au fil des ans, leurs développements ont été impactés successivement par les effets, sans véritable amortisseur, de l’élargissement à 28 de l’UE et l’accumulation de contraintes nouvelles, d’ordre politique, social, sanitaire, environnemental… Des contraintes qui ont été soit entérinées par la réglementation bruxelloise, très inégalement appliquée, soit imposées unilatéralement par Paris, pour des raisons d’éthique avant-coureuse, avec pour effet l’amplification des distorsions qu’il convenait de contrer en permanence pour affirmer notre part dans la concurrence internationale.

Veuillez vous abonner pour lire la suite.