Le premier festival des fruits et légumes

    0
    475

    Inédit en région Hauts-de-France : le lancement d’un nouvel événement dédié aux fruits et légumes, qui s’annonce en « festival » (c’est de saison !). Il aura lieu les 17 et 18 septembre prochain au marché de gros Euralimentaire de Lille, à Lomme (Nord), en plein air. Hasard du calendrier, il chevauchera en partie les Journées du patrimoine, de quoi donner, peut-être, un élan à la fréquentation. L’objectif fixé est de 8 000 visiteurs pour cette première édition post-confinement, prévue initialement en juin.

    Cet événement est l’émanation de la volonté des professionnels de la filière de cette région, fédérés au sein du Comité régional interprofessionnel des Hauts-de-France (Interfel en région). Son ambition est de « montrer au plus grand nombre les métiers et le savoir-faire de la filière fruits et légumes », explique Pierre Varlet, délégué régional du comité d’Interfel Hauts-de-France. La première journée sera consacrée aux professionnels, dans le but de « discuter de la stratégie alimentaire dans les Hauts-de-France » entre ces professionnels et les institutionnels (Métropole de Lille, Draaf, Région…). La journée suivante, un samedi, sera consacrée au grand public.

    Ces deux journées seront organisées autour de six grands parcours : présentation de la filière fruits et légumes régionale et rencontres croisées ; mise en avant des avancées en recherche-développement-innovation ; présentation de l’éventail des formations/alternances et également emplois existants sur la région, du CAP aux deux écoles d’ingénieurs (Unilasalle Beauvais et Junia) ; parcours « goût-santé-famille » à travers des animations et ateliers pour les familles et enfants ; des conférences et master class autour de la stratégie alimentaire dans les Hauts-de-France ; la tenue d’un marché organisé par l’École des marchés. Des référents professionnels de l’amont à l’aval seront mobilisés sur ces différents parcours. L’organisation et le budget sont en passe d’être finalisés dans les prochaines semaines. Espérons qu’il n’y ait pas de « télescopages » sur le mois de septembre, avec les reports d’autres événements des confinements précédents, pour que cette première édition puisse prendre toute la place souhaitée.

    © DR