Lancement du projet triennal European Fraîch’Force

    0
    315

    Interfel, a présenté le 20 mai son nouveau programme « European Fraîch’Force », pour la période 2021-2023. Cofinancé par l’Union européenne, il s’inscrit dans la continuité du précédent programme « European Fraîch’Fantasy ».

    Concrètement, le programme European Fraîch’Force consiste en trois années d’actions d’influence et de communication, principalement auprès des jeunes (enfants, adolescents) et de leurs parents, visant à accroître l’information et le niveau de connaissance sur les fruits et légumes, pour renforcer leur intégration au quotidien dans leur alimentation. Rappelons qu’en France, 1 enfant sur 3 entre 6 et 12 ans ne mange pas de fruits et légumes tous les jours… alors que la portion quotidienne de fruits et légumes recommandée par l’OMS est de 400 g. C’est ce qu’a rappelé Louis Orenga, directeur d’Interfel. L’interprofession a souhaité convier deux de ses partenaires européens à la conférence de presse (le président de la Chambre d’agriculture de Hongrie et celui de l’Apaq-W, l’Agence wallonne pour la promotion d’une agriculture de qualité) et mobiliser la filière fraise et kiwi pour témoigner des retombées des précédentes actions et des ambitions à venir. « Nous parlons des professionnels qui vont vers le public pour donner des informations sur les fruits et légumes frais. Ça tombe bien, c’est l’année internationale des fruits et légumes. Il y a un vrai enjeu de santé publique et de dynamisation des territoires derrière ce programme d’actions », abonde Louis Orenga.

    Les actions sont « annoncées nombreuses tout au long de l’année », selon Lise Jacob, directrice de la communication groupe (Interfel-CTIFL-Aprifel). Elles se déclineront sous plusieurs formes, à destination des 6-10 ans en priorité et de leurs parents, au travers de recettes favorisant le partage, des dessins animés enrichis d’épisodes inédits en 2022-2023 mettant en scène les deux mascottes Frutti et Veggi, des contenus diffusés sur les réseaux sociaux dès ce mois-ci, des influenceurs mobilisés régulièrement sur la toile pour inciter les enfants à faire des recettes. Des actions de terrain sont prévues en parallèle. Signalons le lancement, le 15 septembre prochain, d’un parcours sensoriel dans le « Jardin extraordinaire » pour goûter les fruits et légumes frais. Le premier « jardin » sera celui de Vincennes, jusqu’à la mi-octobre. Des animations dans les cantines et en point de vente sont également programmées. « Pour nous tous, il y a aussi un enjeu économique. Notre rôle est de susciter la demande et encourager l’offre. Le marketing d’influence est devenu une voie très importante pour toucher des publics très difficiles à atteindre sinon », résume Philippe Mattart de l’Apaq-W. L’agence a prévu de mobiliser trois influenceurs, dont Marie Gourmandise, « très connue en Wallonie », notamment pour faire connaître les « légumes oubliés ou qu’on n’aimait pas manger enfant ».

    © DR