Se former pour pallier l’arrêt de l’activité à Rouen

    0
    185

    A la suite de l’incendie de l’usine Lubrizol à Rouen, la filière agricole, durement touchée, voit bon nombre de ses entreprises à l’arrêt, maraîchères en particulier.

    Les responsables politiques entendent mobiliser les pouvoirs publics et l’Opco (opérateur de compétences) de la filière, Ocapiat (Opérateur de compétences pour la coopération agricole, l’agriculture, la pêche, l’industrie agroalimentaire et les territoires) pour mettre à profit la période d’inactivité obligée des salariés et leur apporter les formations les plus adaptées à leurs besoins d’évolution en compétences.

    Rappelons-le pour l’occasion : de plus en plus fréquemment, les pouvoirs publics et les responsables politiques (employeurs et salariés) se mobilisent avec grande réactivité face aux accidents climatiques ou technologiques pour compenser les conséquences dévastatrices sur l’emploi dans les filières touchées. On se rappelle la mobilisation du Fafsea (Fonds national assurance formation des salariés des exploitations et entreprises agricoles) dans les Antilles lors du passage du dernier ouragan dévastateur en Guadeloupe ; dans un tout autre domaine, le Fafih (Fonds national d’assurance formation de l’industrie hôtelière) avait su proposer des formations adaptées à destination des personnels saisonniers embauchés dans les stations de ski, cruellement privées de neige en début de saison 2016-2017.

    Le sol, à Rouen, est analysé.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Faites un commentaire !
    Entrez votre nom ici SVP

    *

    code