La banane aux couleurs du Tour de France

    0
    201

    La banane de Guadeloupe & Martinique a renouvelé pour trois ans son partenariat avec le Tour de France. Une belle occasion d’être en contact direct avec le public.

    © UGPBAN

    « Le Tour de France représente pour notre filière l’événement le plus important de l’année. Il nous permet de communiquer auprès de nos différents publics, tout en aidant une association reconnue au niveau national, comme le Secours populaire français », précise Pierre Monteux, directeur général de l’UGPBAN (Union des groupements de producteurs de bananes). Avec des animations au départ et à l’arrivée de chaque étape, de Dunkerque à Paris, la banane de Guadeloupe & Martinique est bien présente sur la grande boucle. Environ 135 000 bananes seront distribuées grâce à la logistique des mûrisseries Fruidor. Et en même temps, le Tour s’affiche aussi sur les bananes, puisqu’on retrouve le visuel de l’événement sur les stickers et les rubans. « Ce rendez-vous sportif majeur nous offre une grande visibilité sur une période où la consommation de bananes est traditionnellement plutôt en retrait », affirme Audrey Ktourza, chef de groupe marketing du groupe Solveg. Des opérations de mise en avant de la banane française en rayon dans différentes enseignes sont organisées jusqu’à l’arrivée du tour le 24 juillet.

    Cette année encore, la banane de Guadeloupe & Martinique organise son action de solidarité baptisée « Km 97 », clin d’œil aux départements ultramarins 971 et 972. Proposé dans sept villes le long du parcours du tour, cette opération caritative vise à collecter plus de 5 tonnes de bananes auprès des coureurs, du public et des internautes. Le tout au profit du Secours Populaire. « Le Secours populaire français favorise l’accès au sport pour tous, toute l’année. La mobilisation et le soutien d’acteurs privés tels que l’UGPBAN sont essentiels pour nous donner les moyens supplémentaires de mener à bien nos missions, de créer des souvenirs aux enfants et pourquoi pas de nouvelles passions », témoigne Christian Lampin, secrétaire national du Secours populaire français.

    L’étape et les animations qui se sont déroulées le 5 juillet à Dunkerque avaient une symbolique particulière. Et pour cause, plus de 4 500 tonnes de bananes antillaises arrivent chaque semaine au port de Dunkerque.

    © UGPBAN